Les symptômes liés à la maladie




La maladie de Crohn est une maladie Chronique des intestins, mais elle peut atteindre tout le tube digestif, allant de la bouche jusqu'à l'anus. C'est une maladie qui évolue par poussées alternant avec des phases de rémission plus ou moins prolongées. C'est-à-dire que le patient pourrait faire des crises aiguës à une certaine période, et à une autre, il pourrait ne présenter aucune manifestation. Quels sont les symptômes de la maladie de Crohn ?


Les symptômes digestifs


Lors des crises, le patient ressent des douleurs abdominales d'intensité variable, comme des crampes.

Symptômes digestifs : Douleurs abdominales


Douleurs abdominales


Et souvent, celles-ci s'accentuent après les repas et sont généralement soulagées après la défécation. Il pourrait aussi ressentir une grande fatigue, une altération générale de son état, ainsi qu'une perte d'appétit qui conduira à une perte de poids. Une élévation de la température corporelle au-dessus de 38 °C et une diarrhée chronique avec des selles sanglantes ou contenant des glaires sont d'autres manifestations de la maladie de Crohn. De fausses envies d'aller à selles sont aussi évoquées. Cependant, certains symptômes peuvent prédominer en fonction de la localisation de la maladie sur le tube digestif. Si c'est le rectum, la partie terminale du côlon (gros intestin) qui est atteint, la présence de sang ou de glaires dans les selles, ainsi que les fausses envies prédomineront. Et si la maladie touche l'iléon, la partie terminale de l'intestin grêle, ce sont surtout la diarrhée et les douleurs abdominales qui prédomineront.


Les symptômes extra-digestifs


En dehors des signes digestifs, la maladie de Crohn peut aussi avoir des atteintes cutanées, articulaires et oculaires.

Crohn : Atteinte oculaire


Atteint oculaire


Selon les chiffres, une personne sur trois atteinte de cette maladie présente une lésion extra-digestive. Ainsi, les patients souffrant de la maladie de Crohn peuvent aussi ressentir des douleurs articulaires causées par des rhumatismes inflammatoires. Ces derniers peuvent atteindre les épaules, les coudes, les poignets, les chevilles, les genoux (rhumatisme périphérique)... et les douleurs peuvent survenir même au repos. Le malade peut aussi ressentir des douleurs sur sa colonne vertébrale (rhumatisme axial). Et dans les cas plus graves, il peut souffrir d'une spondylarthrite ankylosante, qui lui paralyse les articulations sacro-iliaques et le bas de la colonne vertébrale. On évoque également l'apparition d'anomalies sanguines au cours de la maladie de Crohn, comme la formation des caillots sanguins qui pourraient entraîner des complications comme une embolie. Ainsi, durant les périodes de crise, il est important pour le malade de bien bouger ses jambes, son corps, ses mains pour éviter un éventuel accident. Des anomalies des yeux peuvent également avoir lieu. Le malade peut souffrir d'une vision troublée accompagnée d'un mal de tête. Il peut aussi ressentir des picotements dans les yeux, entraînant des larmoiements oculaires. Des troubles dermatologiques comme les lésions cutanées sont un autre signe de la maladie de Crohn.

Bleuetés au niveau des jambes


Bleueté au niveau des jambes


Le patient peut avoir des nodules sous la peau, des bleutées au niveau des jambes, d'aphtes buccaux ou encore des ulcérations (pyoderma gangrenosum) sur le visage et au niveau des membres inférieurs ou des fesses. Chez les adolescents, un retard pubertaire pourrait être un signe de la survenue de la maladie de Crohn. Celle-ci peut aussi atteindre le foie entraînant un abcès hépatique ou une stéatose, et le rein (calculs rénaux, etc.). Et enfin, la présence d'une affection au niveau de l'intestin grêle empêche l'organisme de bien absorber les nutriments. Ceci entraîne un manque de minéraux qui pourrait conduire à une ostéoporose. Une anémie peut aussi survenir à cause de la carence en vitamines B12 et en fer.