Maladie inflammatoire chronique du système digestif




La maladie de Crohn touche environ 100 personnes en France. C'est une maladie inflammatoire qui peut atteindre une ou des parties du tube digestif. Dans la plupart des cas, la maladie atteint l'iléon et le colon. C'est une maladie chronique et permanente contre laquelle il n'existe, pour le moment, aucun remède. Elle n'est toutefois pas dangereuse, car il y a des traitements efficaces permettant de bien maîtriser son évolution.



Comment reconnaître la maladie ?


Les signes de la maladie de Crohn peuvent varier d'une personne à une autre.


Schéma sain/malade de crohn

Chez certains patients, la maladie évolue très doucement et sans aucun signe alarmant, alors que chez d'autres, elle se déclare par des douleurs aigües. Dans tous les cas, les douleurs abdominales accompagnées de diarrhée souvent sanglante mettront en évidence la maladie de Crohn. Le malade peut aussi avoir une fièvre et ressentir de faux besoins d'aller à la selle. Des troubles au niveau cutané pourraient aussi évoquer la maladie. Et quand ces symptômes apparaissent, cela signifie que la maladie s'est étendue en dehors du tube digestif. Des infections cutanées, oculaires, mais aussi des aphtes peuvent apparaître.



Quand la maladie survient-elle, et quelles en sont les causes ?


Les causes de la maladie de Crohn restent, pour le moment, une énigme pour les médecins et les chercheurs. Aucune bactérie, aucun virus spécifique n'a été encore jusque-là identifié comme étant le responsable de la maladie. Mais on sait qu'elle est en partie une maladie auto-immune. C'est-à-dire que les défenses naturelles du corps attaquent les tissus mêmes de l'organisme, les considérant comme des corps étrangers. La maladie de Crohn peut frapper les deux sexes.

Schéma explicatif de la maladie de crohn
Elle commence en général à la vingtaine et touche surtout les jeunes gens de 20 à 40 ans. En revanche, les formes qui atteignent le colon ne touchent, dans la plupart des cas, que les personnes de 50 ans et plus. La maladie évolue par poussées tout au long de la vie et alterne des périodes d'activités et des périodes de rémission.



Peut-on la traiter ?


On peut très bien traiter la maladie de Crohn, suivant les résultats du diagnostic effectué. Pour mettre en place un traitement efficace, le médecin traitant commencera en effet à faire le diagnostic de la maladie, en fonction des symptômes présentés par le patient. Il peut ainsi prescrire des examens biologiques, des examens morphologiques, des examens par radiographie, par échographie, etc. Et le plus souvent, le médecin commence par un traitement médical et prescrit au patient des médicaments en fonction de l'intensité des poussées. La chirurgie n'est qu'une solution de dernier recours. Notons au passage que tout comme les médicaments, l'intervention chirurgicale n'est pas curative. Une fois atteint, on vit la maladie de Crohn tout au long de sa vie. Les traitements ne peuvent que maîtriser l'évolution de la maladie et minimiser les risques de récidives.



Est-elle dangereuse ?


Oui, la maladie de Crohn peut devenir dangereuse lorsqu'elle arrive dans une phase de complication. Mais si elle est diagnostiquée à temps et bien traitée, elle reste une maladie bénigne. La maladie de Crohn peut en effet évoluer en de maladies cancéreuses et en d'autres complications graves : perforation intestinale due à l'inflammation permanente de l'intestin, l'apparition de fistules, fissure anale, sténose, arthrite, septicémie, anémie, et retard de croissance chez les enfants.

Psoriasis causé par la maladie de crohn

La perforation intestinale, la dégénérescence cancéreuse, et la septicémie augmentent le risque de décès. Notons aussi que la maladie de Crohn peut apparaître et disparaître de façon récurrente. C'est-à-dire qu'un patient peut rester des mois sans avoir de symptômes.



Le retentissement de la maladie de Crohn


La maladie de Crohn durant sa phase active peut être invalidante. Et cela peut impacter la vie professionnelle, sociale et familiale de la personne. Selon les chiffres, environ 15 % des personnes touchées par la maladie deviennent incapables de travailler dans les 5, 6, à 10 ans de l'établissement du diagnostic. Et durant la première année qui suit l'établissement du diagnostic, la maladie rendrait le quart des personnes atteintes, incapables de fournir le plein potentiel au travail. Le fardeau que pourrait imposer cette maladie à la vie quotidienne des malades peut ainsi être important. Ce qui pourrait aussi les affecter psychologiquement. Toutefois, sachez qu'il est possible de traiter cette maladie pour limiter ses retentissements sur votre santé physique. Beaucoup des personnes ayant cette maladie mènent une vie productive et quotidienne normale. Ainsi, être atteinte par la maladie de Crohn n'est pas synonyme de fin de vie. Décrivez vos symptômes à votre médecin et il prescrira le traitement adapté qui vous aidera à maîtriser cette affection gênante.